Complainte d’un prophète

Complainte d’un prophète

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

 

Michée 7V1-7

1 Hélas ! je suis comme un homme qui va cueillir des fruits au moment de la récolte, qui va chercher des grappes après la vendange : il ne trouve rien à manger, aucun raisin, aucune figue tendre dont il avait envie.

2 Dans le pays, il ne reste plus de gens fidèles à Dieu, plus personne n’y est honnête. Tous ne pensent qu’au meurtre, ils se guettent les uns les autres.

3 Ils sont maîtres dans l’art de faire le mal. Les chefs et les juges exigent des cadeaux, les hommes influents disent bien haut leurs désirs, et tous intriguent ensemble.

4 On ne trouve pas plus de bonté en eux que dans un tas d’orties, pas plus d’honnêteté que dans un amas de ronces. Voici qu’arrive le jour de votre châtiment, annoncé par vos sentinelles, les prophètes. Déjà, vous vivez dans l’angoisse !

5 Ne croyez pas vos proches, ne vous fiez pas à vos amis. Gardez-vous d’ouvrir la bouche, même devant votre propre femme.

6 Car le fils insulte le père, la fille s’oppose à sa mère, la belle-fille à sa belle-mère, chacun a pour ennemis les membres de sa propre famille.

7 Mais moi, je me tourne vers le Seigneur, je compte sur le Dieu qui me sauve, mon Dieu entendra mon appel.

 

Note ZeBible page 897

La complainte du prophète
Michée se sent seul et abandonné. Il annonce le jugement de Dieu, mais personne ne l'écoute. Aucun des hommes de son pays n'est digne de confiance. Tous sont malhonnêtes et soutiennent un système social injuste qui déplaît à Dieu. Son constat est désespéré : on ne peut plus faire confiance à personne, pas même à sa propre famille ! La seule consolation de Michée se trouve alors en Dieu, le seul capable de l'écouter et de le protéger de la ruine.