Conséquence vitale

Conséquence vitale

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

 

Luc 10 v25-37

25 Alors un maître de la loi arrive. Il veut tendre un piège à Jésus et lui demande : «Maître, qu’est-ce que je dois faire pour recevoir la vie avec Dieu pour toujours ? »

26 Jésus lui dit : « Qu’est-ce qui est écrit dans la loi ? Comment est-ce que tu le comprends ? »

27 L’homme répond : « Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force et de toute ton intelligence. Et tu dois aimer ton prochain comme toi-même. »

28 Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais cela et tu vivras. »

29 Mais le maître de la loi veut montrer que sa question est juste. Il demande à Jésus : «Et qui est mon prochain ? »

30 Jésus répond : « Un homme descend de Jérusalem à Jéricho. Des bandits l’attaquent. Ils lui prennent ses vêtements, ils le frappent et ils s’en vont en le laissant à moitié mort.

31 Par hasard, un prêtre descend aussi sur cette route. Quand il voit l’homme, il passe de l’autre côté de la route et continue son chemin.

32 Un lévite fait la même chose. Il arrive à cet endroit, il voit l’homme, il passe de l’autre côté de la route et continue son chemin.

33 Mais un Samaritain en voyage arrive près de l’homme. Il le voit, et son cœur est plein de pitié pour lui.

34 Il s’approche, il verse de l’huile et du vin sur ses blessures et il lui met des bandes de tissu. Ensuite, il le fait monter sur sa bête, il l’emmène dans une maison pour les voyageurs et il s’occupe de lui.

35 Le jour suivant, le Samaritain sort deux pièces d’argent, il les donne au propriétaire de la maison, et il lui dit : “Occupe-toi de cet homme. Ce que tu dépenseras en plus pour lui, je le rembourserai moi-même quand je reviendrai par ici.” »

36 Et Jésus demande : « À ton avis, lequel des trois voyageurs a été le prochain de l’homme attaqué par les bandits ? »

37 Le maître de la loi répond : « C’est celui qui a été bon pour lui. » Alors Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais la même chose ! »

 

Note ZeBible* page 1795

Le prochain de l'autre, c'est moi !
Avoir la vie éternelle, chacun le désire. Nous en avons déjà un aperçu à travers nos choix, nos paroles ou nos actes. Dans cette parabole, Jésus confirme que l'amour de Dieu et l'amour du prochain sont indissociables. C'est même vital ! A quoi bon accomplir un service pour Dieu, et ne pas secourir le blessé agonisant ? Jésus nous invite à ressembler à celui qui se fait proche, le Samaritain, et à devenir à notre tour des prochains.