Coup de foudre

1-2.jpg

1Jacob se mit en route et prit la direction des pays de l’Orient. 2Un jour, il vit un puits dans la campagne. Il y avait là trois troupeaux de moutons et de chèvres au repos, car c’est à ce puits qu’on abreuvait le bétail. Une grande pierre en fermait l’ouverture.

3Quand tous les troupeaux étaient rassemblés, on faisait rouler la pierre et on abreuvait le bétail, puis on remettait la pierre en place.

 

4Jacob demanda aux bergers : « Mes amis, d’où venez-vous ? »

– « De Haran. »

– 5« Connaissez-vous Laban, le fils de Nahor ? »

– « Oui. »

– 6« Comment va-t-il ? »

– « Il va bien, et voici justement sa fille Rachel qui vient avec son troupeau. »

– 7« Il fait encore grand jour, reprit Jacob ; ce n’est pas le moment de rassembler le bétail. Faites boire les bêtes et repartez au pâturage. »

– 8« Nous ne pouvons pas le faire avant que tous les troupeaux soient rassemblés. Alors on enlèvera la pierre qui ferme le puits et nous abreuverons les bêtes. »

 

9Jacob parlait encore avec eux quand Rachel arriva avec le troupeau qui appartenait à son père, car elle était bergère. 10Lorsque Jacob vit sa cousine Rachel et le troupeau de son oncle Laban, il s’approcha du puits, fit rouler la pierre qui le fermait et abreuva le troupeau de son oncle. 11Jacob embrassa Rachel sans pouvoir retenir ses larmes.

 

12Il apprit à Rachel qu’il était un parent de son père et le fils de Rébecca. Elle courut aussitôt l’annoncer à son père.13Lorsque Laban entendit parler de Jacob, le fils de sa sœur, il courut à sa rencontre, le serra dans ses bras, lui donna des baisers, puis l’amena à la maison. Jacob raconta à Laban tout ce qui lui était arrivé.

 

14Laban lui dit : « Tu es vraiment de ma famille, du même sang que moi. » Jacob passa un mois entier chez Laban.

 

15Un jour, Laban dit à Jacob : « Tu es mon parent, mais ce n’est pas une raison pour que tu travailles gratuitement à mon service. Dis-moi quel doit être ton salaire. » 16Or Laban avait deux filles. L’aînée s’appelait Léa et la plus jeune Rachel. 17Léa avait le regard terne, tandis que Rachel était bien faite et ravissante.

 

18Jacob était amoureux de Rachel et il dit à Laban : « Je travaillerai sept ans à ton service pour épouser Rachel, ta fille cadette. »