Gagner, oui mais quoi ?

Gagner, oui mais quoi ?

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Marc 8V31-38

31 Ensuite, Jésus se mit à donner cet enseignement à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup ; les anciens, les chefs des prêtres et les maîtres de la loi le rejetteront ; il sera mis à mort, et après trois jours, il se relèvera de la mort. »

32 Il leur annonçait cela très clairement. Alors Pierre le prit à part et se mit à lui faire des reproches.

33 Mais Jésus se retourna, regarda ses disciples et reprit sévèrement Pierre : « Va-t’en loin de moi, Satan, dit-il, car tu ne penses pas comme Dieu mais comme les êtres humains. »

34 Puis Jésus appela la foule avec ses disciples et dit à tous : « Si quelqu’un veut venir avec moi, qu’il cesse de penser à lui-même, qu’il porte sa croix et me suive.

35 En effet, celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour la Bonne Nouvelle la sauvera.

36 A quoi sert-il à un homme de gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ?

37 Que pourrait-il donner pour racheter sa vie ?

38 Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles face aux gens d’aujourd’hui, infidèles et rebelles à Dieu, alors le Fils de l’homme aussi aura honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »

Note ZeBible page 1749

Qui perd gagne
Cesser de penser à soi et « porter sa croix », c’est suivre Jésus pour entrer dans une autre logique de la vie. C’est faire disparaître en soi la soif de pouvoir et le désir d’être le centre du monde. La foi est un risque, mais aussi une pleine confiance en Dieu.