Quel cran !

28_11.jpg
12Jonatan reprit : « Par le Seigneur, Dieu d’Israël, je te promets qu’à cette heure-ci, après-demain, j’aurai interrogé mon père sur ses intentions. Si elles te sont favorables, je ne te ferai rien dire. 13Mais au cas où mon père aurait l’idée de te faire du mal, je veux que le Seigneur m’inflige la plus terrible des punitions si je ne t’en informe pas. Alors je te laisserai partir et tu t’en iras sans être inquiété. Je souhaite que le Seigneur soit avec toi comme il a été avec mon père. 14Plus tard, si je suis encore vivant, agis envers moi avec la bonté du Seigneur, pour que je ne meure pas. 15Puis continue toujours d’agir avec bonté envers mes descendants, même lorsque le Seigneur fera disparaître tes ennemis, un à un, de la surface de la terre. » 16Jonatan conclut donc un pacte d’amitié avec David et sa famille, en disant : « Que le Seigneur tire vengeance des ennemis de David. » 17Il demanda encore à David de prononcer un serment au nom de son amour pour lui ; David en effet aimait Jonatan de tout son cœur.
18Jonatan reprit : « Demain, on remarquera ton absence à la fête de la nouvelle lune, car ta place à table restera inoccupée. 19Après-demain, tu descendras vite à l’endroit où tu t’es caché l’autre jour et tu te tiendras près de la pierre Ézel. 20Et moi, je tirerai trois flèches dans cette direction, sur un but que je me serai fixé, 21puis j’enverrai mon jeune serviteur les chercher. Si je lui crie : “Regarde, les flèches ne sont pas si loin, reviens les ramasser”, c’est que tout va bien pour toi et que tu peux revenir. Il n’y aura aucun danger, je l’affirme devant le Seigneur. 22Mais si je lui crie : “Les flèches sont encore plus loin”, alors va-t’en, car le Seigneur veut que tu partes. 23Quant au pacte d’amitié que nous avons conclu, toi et moi, le Seigneur nous permettra d’y rester fidèles pour toujours. » 24David alla donc se cacher dans la campagne.
Au jour de la nouvelle lune, le roi Saül prit place à table pour le repas. 25Comme d’habitude, il s’assit sur le siège qui lui était réservé, contre le mur ; le général Abner s’assit à côté de lui et Jonatan en face, mais la place de David resta inoccupée. 26Ce jour-là, Saül ne dit rien ; il pensa que David n’avait pas pu venir, à cause d’une affaire imprévisible d’impureté rituelle. 27Mais le lendemain, deuxième jour de la fête, lorsque Saül vit la place de David de nouveau inoccupée, il demanda à Jonatan : « Pourquoi David n’est-il pas venu au repas, ni hier, ni aujourd’hui ? » 28Jonatan répondit : « David m’a demandé avec insistance de pouvoir se rendre à Bethléem. 29“Laisse-moi partir, m’a-t-il dit ; nous avons un sacrifice de famille là-bas, et mon frère m’ordonne d’y assister. Si je suis ton ami, permets-moi d’y aller pour voir les miens.” Voilà pourquoi David n’a pas participé aux repas de fête chez toi. » 30Saül se mit en colère contre Jonatan et lui dit : « Fils de chienne ! Je sais que tu as pris pour ami ce fils de Jessé, à ta honte et à celle de ta mère. 31Mais écoute bien ceci : Tant que cet individu sera en vie, tu ne seras jamais sûr de pouvoir régner. C’est pourquoi fais-le arrêter et qu’on l’amène ici, car il mérite la mort. » – 32« Pourquoi devrait-il mourir ? répliqua Jonatan. Qu’a-t-il fait de mal ? » 33Saül brandit sa lance contre Jonatan pour le frapper. Alors Jonatan comprit que son père était fermement décidé à faire mourir David. 34Fort en colère, il quitta la table et refusa de manger quoi que ce soit en ce deuxième jour de la fête. En effet, il était très inquiet au sujet de David, que son père avait si gravement insulté.
35Le lendemain matin, Jonatan sortit dans la campagne pour aller à l’endroit convenu avec David. Il était accompagné d’un jeune serviteur. 36Il lui dit : « Cours en avant ! Tu ramasseras les flèches que je vais tirer. » Le serviteur partit, et Jonatan tira une flèche de manière à le dépasser. 37Tandis que le serviteur approchait de l’endroit où la flèche s’était plantée, Jonatan lui cria : « La flèche n’est-elle pas encore plus loin ? 38Allons, dépêche-toi, ne t’arrête pas ! » Le serviteur ramassa la flèche et revint vers son maître. 39Il ignorait tout du rendez-vous ; seuls Jonatan et David étaient au courant. 40Jonatan remit son arc et ses flèches au serviteur et lui ordonna de les rapporter en ville. 41Le serviteur s’en alla et David sortit de sa cachette, au sud de la pierre. Trois fois il s’inclina jusqu’à terre devant Jonatan, puis ils s’embrassèrent tout en pleurant abondamment. 42Ensuite Jonatan dit à David : « Va en paix. Et souviens-toi du pacte d’amitié que nous avons conclu au nom du Seigneur, en disant : “Que le Seigneur nous permette d’y rester toujours fidèles, toi et moi, et nos descendants après nous.” »