Mont des Oliviers

L'entrée triomphale de Jésus

L’entrée triomphale de Jésus

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Luc 19V28-40

28Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en tête de la foule sur le chemin qui monte à Jérusalem.

29Lorsqu'il approcha de Bethfagé et de Béthanie, près de la colline appelée mont des Oliviers, il envoya en avant deux disciples : 

30« Allez au village qui est en face, leur dit-il. Quand vous y serez arrivés, vous trouverez un petit âne attaché, sur lequel personne ne s'est jamais assis. Détachez-le et amenez-le ici. 

31Et si quelqu'un vous demande : “Pourquoi le détachez-vous ? ”, dites-lui : “Le Seigneur en a besoin.”  » 

32Les envoyés partirent et trouvèrent tout comme Jésus le leur avait dit. 

33Pendant qu'ils détachaient l'ânon, ses propriétaires leur dirent : « Pourquoi détachez-vous cet ânon ? » 

34Ils répondirent : « Le Seigneur en a besoin. » 

35Puis ils amenèrent l'ânon à Jésus ; ils jetèrent leurs manteaux sur l'animal et y firent monter Jésus. 

36A mesure qu'il avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin. 

37Tandis qu'il approchait de Jérusalem, par le chemin qui descend du mont des Oliviers, toute la foule des disciples, pleine de joie, se mit à louer Dieu d'une voix forte pour tous les miracles qu'ils avaient vus. 

38Ils disaient : « Que Dieu bénisse le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et gloire à Dieu ! » 

39Quelques Pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent à Jésus : « Maître, ordonne à tes disciples de se taire. » 

40Jésus répondit : « Je vous le déclare, s'ils se taisent, les pierres crieront ! »

Note ZeBible* page 1812

Vive le roi !
Arrivée aux portes de Jérusalem, Jésus fait son entrée, non pas à cheval comme un chef, ou en char comme l'empereur, mais sur un simple ânon (Zacharie 9V9-10 ; p.930). Par Jésus, Dieu nous rejoint pour que la paix règne. Mais Jérusalem et ses habitants ne sont pas prêts à accueillir la paix. Jésus en est triste à pleurer.