adversaire

La mer s’ouvre...

04.jpg

9L’armée égyptienne, avec tous ses chevaux, chars et cavaliers, poursuivit donc les Israélites et les rattrapa près de Pi-Hahiroth, en face de Baal-Sefon, là où ils campaient près de la mer. 10Les Israélites virent que les Égyptiens s’étaient mis en route pour les poursuivre, et que déjà le Pharaon arrivait.

Ils eurent très peur, ils se mirent à appeler le Seigneur à grands cris 11et dirent à Moïse :

 

- « N’y avait-il pas assez de tombeaux en Égypte ? Pourquoi nous as-tu emmenés mourir dans le désert ? Pourquoi nous as-tu fait quitter l’Égypte ? 12Nous te l’avions bien dit, quand nous étions encore là-bas : “Laisse-nous tranquilles ; nous voulons servir les Égyptiens. Cela vaut mieux pour nous que de mourir dans le désert.” »

 

– 13« N’ayez pas peur, répondit Moïse. Tenez bon et vous verrez comment le Seigneur interviendra aujourd’hui pour vous sauver. En effet, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les reverrez plus jamais. 14 Le Seigneur va combattre à votre place. Vous n’aurez pas à intervenir.»

 

 

15Le Seigneur dit à Moïse :

- « Pourquoi m’appelles-tu à l’aide ? Dis aux Israélites de se mettre en route. 16Prends ton bâton en main et élève-le au-dessus de la mer ; ouvre ainsi un passage dans la mer afin que les Israélites puissent la traverser à pied sec. 17Quant à moi, je pousse les Égyptiens à s’obstiner et à y pénétrer derrière vous. Je manifesterai alors ma gloire en écrasant le Pharaon avec toutes ses troupes, ses chars et ses cavaliers. 18Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, lorsque j’aurai manifesté ma gloire de cette manière. »

 

19L’ange de Dieu, qui auparavant précédait les Israélites, alla se placer derrière leur camp. De même, la colonne de fumée qui était devant eux passa derrière eux ; 20elle se plaça entre le camp des Égyptiens et celui des Israélites. Cette fumée était obscure d’un côté, tandis que de l’autre elle éclairait la nuit. Ainsi les adversaires ne s’approchèrent pas les uns des autres de toute la nuit.

 

21Moïse étendit le bras au-dessus de la mer. Le Seigneur fit alors souffler un fort vent d’est durant toute la nuit pour refouler la mer et la mettre à sec. Les eaux se séparèrent 22 et les Israélites traversèrent la mer à pied sec : de chaque côté d’eux, l’eau formait comme une muraille.