aveu

Repartir à zéro

Repartir à zéro

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Samuel 12 V1-15

1 le Seigneur envoya donc le prophète Natan auprès de David. Natan entra chez le roi et lui dit : « Dans une ville, il y avait deux hommes, l’un riche et l’autre pauvre.

2 Le riche avait de grands troupeaux de bœufs et de moutons.

3 Le pauvre ne possédait qu’une seule petite brebis qu’il avait achetée. Il la nourrissait, et elle grandissait chez lui, en même temps que ses enfants. Elle mangeait la même nourriture et buvait le même lait que lui, elle dormait tout près de lui. Elle était comme sa fille.

4 Un jour, un visiteur arriva chez le riche. Celui-ci évita de prendre une bête de ses troupeaux pour le repas ; au contraire, il prit la brebis du pauvre et l’apprêta pour son visiteur. »

5 David fut vivement indigné par cette attitude du riche ; il dit à Natan : « Aussi vrai que le Seigneur est vivant, l’homme qui a fait cela mérite la mort !

6 Puisqu’il a agi ainsi, sans aucune pitié, il remplacera la brebis volée par quatre autres brebis. » –

7 « L’homme qui a fait cela, c’est toi ! répliqua Natan. Et voici ce que déclare le Seigneur, le Dieu d’Israël : “Je t’ai consacré roi d’Israël. Je t’ai sauvé des attaques de Saül.

8 J’ai livré en ton pouvoir la famille de ton maître Saül. J’ai mis dans tes bras les femmes de ton maître. J’ai placé sous ton autorité les peuples d’Israël et de Juda. N’est-ce pas assez ? Je pourrais encore en faire bien plus pour toi.

9 Alors pourquoi m’as-tu méprisé en faisant ce qui me déplaît ? Tu as assassiné Urie le Hittite, oui, tu as tout organisé pour qu’il soit tué par les Ammonites, puis tu as pris sa femme et tu l’as épousée.

10 Eh bien, dès maintenant, la violence ne cessera jamais de régner dans ta famille, puisque tu t’es moqué de moi en prenant et en épousant la femme d’Urie.

11 Écoute bien ce que je te déclare : Je vais faire venir le malheur sur toi, du milieu de ta propre famille. Sous tes yeux je prendrai tes femmes et je les donnerai à l’un de tes proches, qui couchera avec elles au grand jour.

12 Car ce que tu as fait en cachette, je le ferai arriver en plein jour, à la vue de tout ton peuple.” »

13 David répondit à Natan : « Je suis coupable envers le Seigneur, je le reconnais. » – « Puisqu’il en est ainsi, dit Natan, le Seigneur te pardonne ; tu ne mourras pas.

14 Seulement, dans cette affaire, tu as gravement offensé le Seigneur. C’est pourquoi ton enfant qui vient de naître mourra. »

15 Puis Natan retourna chez lui.

Note ZeBible page 437

Dieu continue à veiller sur David. Il veut lui montrer qu’il a mal agi. Natanµ interpelle David de la part de Dieu en lui racontant une histoire courte, une parabole. Natan n’accuse pas David directement. Celui-ci, ne se sentant pas agressé, tire lui-même les conclusions de la parabole et comprend sa faute. Il devra en affronter les conséquences, mais il sera pardonné.