déclarer

Jamais trop tard

Jamais trop tard

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

 

Luc 23V32-43

32 On emmenait aussi deux autres hommes, des malfaiteurs, pour les mettre à mort avec Jésus.

33 Lorsqu’ils arrivèrent à l’endroit appelé « Le Crâne », les soldats clouèrent Jésus sur la croix à cet endroit-là et mirent aussi les deux malfaiteurs en croix, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche.

34 Jésus dit alors : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Ils partagèrent ses vêtements entre eux en les tirant au sort.

35 Le peuple se tenait là et regardait. Les chefs juifs se moquaient de lui en disant : « Il a sauvé d’autres gens ; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie, celui que Dieu a choisi ! »

36 Les soldats aussi se moquèrent de lui ; ils s’approchèrent, lui présentèrent du vinaigre

37 et dirent : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »

38 Au-dessus de lui, il y avait cette inscription : « Celui-ci est le roi des Juifs. »

39 L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’insultait en disant : « N’es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même et nous avec toi ! »

40 Mais l’autre lui fit des reproches et lui dit : « Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même punition ?

41 Pour nous, cette punition est juste, car nous recevons ce que nous avons mérité par nos actes ; mais lui n’a rien fait de mal. »

42 Puis il ajouta : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras pour être roi. »

43 Jésus lui répondit : « Je te le déclare, c’est la vérité : aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

 

Note ZeBible page 1822

Avec lui ou sans lui ?
Jésus est encore capable de paroles qui expriment la relation, le pardon. Même au cœur de la souffrance, il lui a été possible d’aimer. Il s’en remet à son Père et confie ses bourreaux au pardon de Dieu. Les deux hommes crucifiés à ses côtés sont comme une image de l’humanité. Devant Jésus crucifié, les uns se moquent et s’endurcissent, les autres sont touchés et croient en lui.