gardien

D’où vient la violence ?

D’où vient la violence ?

23_02.jpg

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Genèse 4 V1-26

1 De son union avec Adam, son mari, Ève devint enceinte. Elle mit au monde Caïn et dit alors : « J’ai fait un homme grâce au Seigneur. »

2 Elle donna aussi le jour au frère de Caïn, Abel. Abel fut berger, et Caïn cultivateur.

3 Au bout d’un certain temps, Caïn apporta des produits de la terre en offrande pour le Seigneur.

4 Abel, de son côté, apporta en sacrifice des agneaux premiers-nés de son troupeau, dont il offrit au Seigneur les meilleurs morceaux. Le Seigneur accueillit favorablement Abel et son offrande,

5 mais non pas Caïn et son offrande. Caïn en éprouva un profond dépit ; il faisait triste mine.

6 Le Seigneur lui dit : « A quoi bon te fâcher et faire si triste mine ?

7 Si tu réagis comme il faut, tu reprendras le dessus ; sinon, le péché est comme un monstre tapi à ta porte. Il désire te dominer, mais c’est à toi d’en être le maître. »

8 Cependant Caïn dit à son frère : « Sortons. » Quand ils furent dehors, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.

9 Le Seigneur demanda à Caïn : « Où est ton frère Abel ? » Caïn répondit : « Je n’en sais rien. Est-ce à moi de surveiller mon frère ? »

10 Le Seigneur répliqua : « Pourquoi as-tu fait cela ? J’entends le sang de ton frèredans le sol me réclamer vengeance.

11 Tu es désormais un maudit, chassé du sol qui s’est ouvert pour recueillir le sang de ton frère, ta victime.

12 C’est pourquoi, tu auras beau le cultiver, il ne te donnera plus ses richesses. Tu seras un déraciné, toujours vagabond sur la terre. »

13 Caïn dit au Seigneur : « Ma peine est trop lourde à porter.

14 Tu me chasses aujourd’hui du sol cultivable, et je vais devoir me cacher loin de toi ; je serai un déraciné, toujours vagabond sur la terre. Quiconque me trouvera pourra me tuer. »

15 Mais le Seigneur lui répondit : « Non, car si quelqu’un te tue, il faudra sept meurtres pour que tu sois vengé. Le Seigneur mit alors sur Caïn un signe distinctif, pour empêcher qu’il soit tué par quiconque le rencontrerait.

16 Alors Caïn partit habiter au pays de Nod, loin de la présence du Seigneur, à l’est d’Éden.

17 De son union avec son mari, la femme de Caïn devint enceinte. Elle mit au monde Hénok. Caïn se mit à construire une ville, qu’il appela du nom de son fils, Hénok.

18 Hénok fut le père d’Irad, Irad le père de Mehouyaël, Mehouyaël le père de Metouchaël, Metouchaël le père de Lémek.

19 Lémek épousa deux femmes, la première nommée Ada et la seconde Silla.

20 Ada mit au monde Yabal, l’ancêtre de ceux qui habitent sous des tentes et élèvent des troupeaux.

21 Yabal eut un frère, Youbal, l’ancêtre de tous ceux qui jouent de la guitare et de la flûte.

22 Silla, elle aussi, eut un fils, Toubal-Caïn, le forgeron qui fabriquait tous les outils tranchants de bronze ou de fer. La sœur de Toubal-Caïn était Naama.

23 Lémek dit à ses femmes : « Ada et Silla, écoutez-moi, femmes de Lémek, soyez attentives : Si on me frappe, je tue un homme, si on me blesse, je tue un enfant.

24 S’il faut tuer sept hommes pour venger Caïn, on en tuera soixante-dix-sept pour que je sois vengé. »

25 Adam et sa femme eurent encore un fils. Ève l’appela Seth ; elle disait en effet : « Dieu m’a accordé un autre fils pour remplacer Abel, que Caïn a tué. »

26 Seth à son tour eut un fils ; il l’appela Énos. C’est alors que les hommes commencèrent à prier Dieu en l’appelant Seigneur.

Note ZeBible page 12

Une fraternité qui commence mal
Rien ne dit pourquoi Dieu a accueilli l’offrande d’Abelµ et non celle de Caïnµ. Mais Caïn est blessé à l’idée que Dieu préfère Abel. Il arrive qu’on soit jaloux d’un frère – ou de toute autre personne – qui semble davantage apprécié. La jalousie risque alors d’être comme un « monstre » (v. 7) qui nous domine et nous conduit à vouloir éliminer l’autre. En réponse au crime de Caïn, Dieu le punit et, en même temps, le protège. Dieu casse le cycle de la violence.