innocent

Pourquoi tant de malheurs ?

Pourquoi tant de malheur ?

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Job 23V1-17

1 Job répondit alors :

2 J’ai beau vouloir étouffer mes gémissements, encore maintenant, ma plainte est la plus forte.

3 Ah, comme j’aimerais savoir où trouver Dieu ! Je me rendrais alors jusqu’à sa résidence

4 et je pourrais ainsi lui exposer ma cause. Je lui présenterais mes nombreux arguments.

5 Je connaîtrais quelle réponse il me ferait, je comprendrais enfin ce qu’il tient à me dire.

6 Lui faudrait-il un grand effort pour m’affronter ? Mais non : il suffirait qu’il me prête attention.

7 Il pourrait s’expliquer avec un homme honnête, et moi, j’échapperais pour toujours à mon juge.

8 Mais si je vais à l’est, il ne s’y trouve pas. Je me rends à l’ouest, et ne l’aperçois pas.

9 A-t-il à faire au nord ? Non, je ne l’y vois pas. Se cache-t-il au sud ? Je ne remarque rien.

10 Pourtant il connaît bien le chemin que je suis : il m’a mis à l’épreuve, mais j’en sortirai pur, comme l’or du creuset.

11 Je me suis fermement attaché à ses pas, j’ai suivi son chemin et n’en ai pas dévié.

12 Je n’ai pas refusé ce qu’il me commandait, j’ai gardé dans mon cœur tout ce qu’il m’ordonnait.

13 Mais il n’a qu’une idée. Qui l’en fera changer ? Ce qu’il a désiré, il l’a réalisé.

14 Il accomplit pour moi ce qu’il a décidé, comme tant d’autres plans qu’il a mis en réserve.

15 Voilà pourquoi je suis terrifié devant Dieu. Oui, plus je réfléchis et plus j’ai peur de lui.

16 Car c’est bien Dieu qui affaiblit tout mon courage, c’est lui, le Dieu très-grand, qui vient me terrifier. 17Pourtant malgré la nuit, je ne me suis pas tu ; malgré l’obscurité qu’il fait tomber sur moi !

Note ZeBible

Job se retrouve du jour au lendemain ruiné, privé de ses enfants et atteint d’une maladie qui le rend repoussant (Job 1.1-22). Pourquoi tant de malheurs ? Job est-il un jouet entre les mains de Dieu (Job 2.1-10) ? Dieu voit-il la souffrance, est-il assez puissant pour y mettre fin ? Job se débat avec sa maladie et ses questions, mais aussi contre de soi-disant amis qui s’obstinent à lui faire avouer ses fautes, seule explication possible selon eux au malheur qui le frappe (Job 11.13-20). Au milieu des épreuves qui le terrassent, Job crie sa douleur et son désarroi (Job 16.12-22). Pourtant il ne perd pas l’espérance (Job 27.1-6) et croit que Dieu est à ses côtés au-delà même de la mort (Job 19.23-27). Quand Dieu lui adresse enfin la parole, il ne répond pas à ses questions mais affirme qu’il est le Créateur et le Maître. Job est rétabli (Job 42.1-16)