loyauté

Un dévouement hors du commun

Un dévouement hors du commun

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Ruth 1 V6-22

6 Au pays de Moab, Noémi apprit que le Seigneur avait été favorable à son peuple et lui avait donné de bonnes récoltes. Alors elle se prépara à quitter ce pays avec ses deux belles-filles.

7-8 Elles partirent ensemble pour retourner au pays de Juda, mais, en chemin, Noémi leur dit : « Rentrez chez vous maintenant, chacune dans la maison de sa mère. Que le Seigneur soit bon pour vous comme vous l’avez été pour ceux qui sont morts et pour moi-même !

9 Qu’il permette à chacune de vous de trouver le bonheur dans la maison d’un mari ! » Puis elle embrassa ses deux belles-filles pour prendre congé, mais celles-ci pleurèrent abondamment

10 et lui dirent : « Non ! nous t’accompagnons auprès de ton peuple. »

11 Noémi reprit : « Rentrez chez vous, mes filles. Pourquoi voulez-vous venir avec moi? Je ne suis plus en âge d’avoir des fils qui pourraient vous épouser.

12 Rentrez chez vous. Laissez-moi. Je suis trop vieille pour me remarier. Et même si je disais : “Il y a encore de l’espoir pour moi, cette nuit même je serai à un homme qui me donnera des fils”,

13 pourriez-vous attendre qu’ils aient grandi ? Renonceriez-vous à épouser quelqu’un d’autre ? Non, mes filles ! C’est contre moi que le Seigneur s’est tourné, mon sort est beaucoup trop dur pour vous. »

14 Les deux belles-filles pleurèrent de plus belle. Finalement Orpa embrassa sa belle-mère pour prendre congé, mais Ruth refusa de la quitter.

15 Noémi dit à Ruth : « Regarde, ta belle-sœur est retournée vers son peuple et son dieu. Fais comme elle, retourne chez toi. »

16 Mais Ruth répondit : « N’insiste pas pour que je t’abandonne et que je retourne chez moi. Là où tu iras, j’irai ; là où tu t’installeras, je m’installerai. Ton peuple sera mon peuple ; ton Dieu sera mon Dieu.

17 Là où tu mourras, je mourrai et c’est là que je serai enterrée. Que le Seigneur m’inflige la plus terrible des punitions si ce n’est pas la mort seule qui me sépare de toi!»

18-19 Quand Noémi vit que Ruth était résolue à l’accompagner, elle cessa d’insister et elles allèrent ensemble jusqu’à Bethléem. Leur arrivée provoqua de l’excitation dans toute la localité. Les femmes s’exclamaient : « Est-ce vraiment Noémi ? »

20 Noémi leur déclara : « Ne m’appelez plus Noémi – “l’Heureuse” –, mais appelez-moi Mara – “l’Affligée” –, car le Dieu tout-puissant m’a durement affligée.

21 Je suis partie d’ici les mains pleines et le Seigneur m’a fait revenir les mains vides. Ne m’appelez donc plus Noémi, puisque le Seigneur tout-puissant s’est tourné contre moi et a causé mon malheur. »

22 C’est ainsi que Noémi revint du pays de Moab avec Ruth, sa belle-fille moabite. Lorsqu’elles arrivèrent à Bethléem, on commençait juste à récolter l’orge.

Portrait ZeBible page 1174

Ruth : une intégration réussie

Que de péripéties dans la vie de cette jeune femme ! Ruth habite dans le pays de Moab, où vient s'installer un couple d'étrangers : Élimélek et Noémi, qui fuient Bethléem pour échapper à la famine. Élimélek meurt. Ruth épouse un de ses deux fils. Au bout de dix ans, les fils meurent à leur tour, sans laisser d'enfants. Noémi décide alors de retourner dans son pays. Ruth insiste pour partir avec sa belle-mère et adopte le peuple et le Dieu de Noémi (Ruth 1.1-19). A Bethléem, elles manquent de tout. Pour assurer leur nourriture, Ruth va glaner des épis dans les champs. Elle se retrouve dans le champ de Booz, un parent d'Élimélek. Booz se montre bon pour elle. Noémi encourage Ruth à se placer sous sa protection. Conformément au droit de l'époque, Booz fait les démarches pour épouser Ruth (Ruth 4.1-12). Leur fils Obed, deviendra le grand-père du roi David (Ruth 4.17).

Note ZeBible page 1172

Choisir sa route
Sur la route de Bethléem, le chemin que font les trois veuves ensemble s'avère décisif pour chacune. Noémi prend conscience qu'elle entraîne ses belles-filles dans sa tragédie. Elle leur assure que la situation est sans issue à Bethléem (v. 11-13). Elle les renvoie alors à un choix personnel. Ruth répond par un engagement déroutant. Elle choisit librement l'exil. Quelle est l'intuition qui détermine une telle décision ? Ruth prend en main son destin. A l'opposé de Ruth, Orpa fait demi-tour, elle n'est pas jugée, elle fait juste un choix autre.