pillard

Tout se répète !

Tout se répète !

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

 

JUGES 2V11-19

11 Les Israélites firent alors ce qui déplaît au Seigneur et se mirent à adorer les dieux Baals.

12 Ils abandonnèrent le Seigneur, le Dieu de leurs ancêtres, qui les avait fait sortir d’Égypte, et ils rendirent un culte à d’autres dieux, ceux des peuples qui vivaient autour d’eux. Ils s’inclinèrent devant ces dieux et irritèrent ainsi le Seigneur.

13 Ils abandonnèrent donc le Seigneur pour adorer les Baals et les Astartés.

14 Le Seigneur se mit en colère contre les Israélites. Il les laissa sans défense devant des bandes de pillards qui les dépouillèrent ; il les livra aux ennemis qui les entouraient, si bien qu’ils ne purent plus leur résister.

15 Chaque fois qu’ils allaient au combat, le Seigneur faisait échouer leur expédition, comme il le leur avait annoncé et juré. Et ils tombèrent dans une profonde détresse.

16 Alors le Seigneur mit à leur tête des juges et ceux-ci les délivrèrent du pouvoir des pillards.

17 Mais les Israélites n’obéirent pas à leurs juges, ils rendirent un culte idolâtrique à des dieux étrangers en s’inclinant devant eux. Ils s’écartèrent ainsi rapidement du chemin suivi par leurs ancêtres qui obéissaient aux commandements du Seigneur ; ils ne les imitèrent pas.

18 Chaque fois que le Seigneur leur envoyait un juge, il se tenait lui-même à ses côtés ; il délivrait les Israélites du pouvoir de leurs ennemis durant toute la vie de ce juge. En effet, le Seigneur avait pitié d’eux quand ils gémissaient sous les mauvais traitements de leurs oppresseurs.

19 Mais, à la mort du juge, ils retombaient dans une infidélité pire que celle de leurs ancêtres ; ils rendaient un culte à des dieux étrangers et s’inclinaient devant eux pour les adorer. Ils ne renonçaient ni à leurs mauvaises actions ni à leur attitude rebelle.

 

Note ZeBible page 342

Engrenage
Les v. 11-19 annoncent ce qui se reproduira tout au long du livre. Le peuple succombe à l’idolâtrie, trahit l’alliance avec Dieu. Alors Dieu le livre à ses ennemis. Sensible aux appels de détresse, il envoie des libérateurs, les « juges », qui redressent la situation tant bien que mal. Dès leur mort, la situation empire… et tout recommence comme avant.