s’asseoir

Tout peut changer

Tout peut changer

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Exode 2V11-22

11 Un jour Moïse, devenu adulte, alla voir ses frères de race. Il fut témoin des corvées qui leur étaient imposées. Soudain il aperçut un Égyptien en train de frapper un de ses frères hébreux.

12 Moïse regarda tout autour de lui et ne vit personne ; alors il tua l’Égyptien et enfouit le corps dans le sable.

13 Il revint le lendemain et trouva deux Hébreux en train de se battre. Il demanda à celui qui avait tort : « Pourquoi frappes-tu ton compatriote ? » –

14 « Qui t’a nommé chef pour juger nos querelles ? répliqua l’homme. As-tu l’intention de me tuer comme tu as tué l’Égyptien ? » Voyant que l’affaire était connue, Moïse eut peur.

15 Le Pharaon lui-même en entendit parler et chercha à le faire mourir. Alors Moïse s’enfuit et alla se réfugier dans le pays de Madian. Là, il s’assit près d’un puits.

16 Le prêtre de Madian, Jéthro, avait sept filles. Elles vinrent puiser de l’eau et remplir les abreuvoirs pour donner à boire aux moutons et aux chèvres de leur père.

17 Mais des bergers arrivèrent et chassèrent les jeunes filles. Alors Moïse prit leur défense et donna à boire à leur troupeau. 18 Elles retournèrent chez leur père, qui leur demanda : « Pourquoi rentrez-vous si tôt aujourd’hui ? » –

19 « Un Égyptien nous a protégées contre les bergers, répondirent-elles, et il a même puisé l’eau pour donner à boire à notre troupeau. » –

20« Où est donc cet homme ? leur demanda le père. Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ici ? Allez le chercher pour qu’il mange avec nous.»

21 Moïse accepta de s’installer chez cet homme. Jéthro lui donna pour épouse sa fille Séfora. 

22Celle-ci mit au monde un fils ; alors Moïse déclara : « Puisque je suis devenu un réfugié dans un pays étranger, je lui donne le nom de Guerchom – “Réfugié-là” –. »

Note ZeBible page 82

Terre d'asile
Rejeté par tous, fugitif, Moïse finit par trouver une famille qui l'accueille. Il s'intègre dans un autre peuple, mais le nom qu'il donne à son fils aîné (v.22) rappelle qu'il n'oublie pas sa situation d'immigré.