traits

La lumière de Dieu en partage

La lumière de Dieu en partage

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

 

Apocalypse 21V22-27-22V5

22 Je ne vis pas de temple dans cette ville, car elle a pour temple le Seigneur, le Dieu tout-puissant, ainsi que l’Agneau.

23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine et l’Agneau est sa lampe.

24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leurs richesses.

25 Les portes de la ville resteront ouvertes pendant toute la journée ; et même, elles ne seront jamais fermées, car là il n’y aura plus de nuit.

26 On y apportera la splendeur et la richesse des nations.

27 Mais rien d’impur n’entrera dans cette ville, ni personne qui se livre à des pratiques abominables et au mensonge. Seuls entreront ceux dont le nom est inscrit dans le livre de vie, qui est celui de l’Agneau.

1 L’ange me montra aussi le fleuve d’eau de la vie, brillant comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau,

2 et coulait au milieu de la place de la ville. De chaque côté du fleuve se trouve l’arbre de la vie, qui donne des fruits douze fois par année, une fois chaque mois. Ses feuilles servent à la guérison des nations.

3 Il ne s’y trouvera plus rien qui soit frappé par la malédiction de Dieu. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu l’adoreront.

4 Ils verront sa face, et son nom sera inscrit sur leurs fronts.

5 Il n’y aura plus de nuit, et ils n’auront besoin ni de la lumière d’une lampe, ni de celle du soleil, parce que le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière, et ils régneront pour toujours.

 

Note ZeBible page 2138

A l’échelle du cosmos
Le temple était un lieu de rencontre privilégié entre Dieu et son peuple. Le lieu de la rencontre est maintenant élargi à toute la ville, et à l’univers entier. Par le Christ, Dieu habite au milieu des hommes. L’espace et le temps tout entiers sont devenus la maison de Dieu.

 

Note ZeBible page 2138

Ça coule de source
Le fleuve qui sort de la cité renvoie à la vision d’Ézékiel. Il apporte toutes sortes de bienfaits. La même image est appliquée à Jésusµ dans l’évangile de Jean. Comme ce fleuve, le Christ est source de bénédiction et de guérison. Le signe de la bête (13.16), était dégradant comme une marque d’esclave. Ici chacun peut porter le nom du Christ avec fierté, « sur son front », comme on reçoit une bénédiction. Le « chrétien », étymologiquement, c’est celui qui porte le nom du Christ.