donner Fils de Dieu

Amour coûteux

Amour coûteux

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Portrait ZeBible page 1829

Jésus : pour ou contre ? 

Ecce homo - voici l'homme 
Jésus naît à Bethléem, la ville du roi David. Plusieurs indices présagent d'une vie hors normes : des anges annoncent à Marie une naissance impossible et à des bergers la venue d'un sauveur ; une mangeoire sert de berceau au bébé accueillit par un signe cosmique et des cadeaux royaux (Matt 1.18-2.12 ; Luc 2.21-32).
Adulte, Jésus se fait baptiser par Jean-Baptiste, et Dieu déclare qu'il est son Fils bien-aimé. Aussitôt Jésus est mis à l'épreuve par le diable (Mat 3.13-4.11). Il choisit douze disciples qu'il forme pour la mission (Marc 3.13-19) et, chose inhabituelle, des femmes l'accompagnent (Luc 8.1-3). Jésus attire les foules, mais souvent il s'isole pour prier Dieu, qu'il appelle son Père (Marc 6.45-46 ; 14.36). On le voit manger et boire lors d'une fête (Jean 2.1-12), pleurer devant la mort d'un ami (Jean 11.17-44), supplier Dieu face à la souffrance qui l'attend (Matt 26.36-46).

Un homme inclassable 
Jésus vient manifester l'amour de Dieu et le salut qu'il offre (Luc 4.16-21). Pour lui, la vie et la dignité de chaque personne l'emportent sur les conventions religieuses et humaines (Marc 3.1-6) : il guérit des malades et des handicapés (Marc 10.46-52), il rend aux exclus et aux marginaux leur dignité (Luc.36-50), il nourrit ceux qui ont faim (Matt 14.13-21), il console ceux qui pleurent (Luc 7.11-17), il libère les gens tourmentés (Marc9.14-29), il brise des chaînes (Marc 5.1-15), il domines les éléments et rassure ceux qui ont peur (Marc 4.35-41 ; Matt 14.22-33), il pardonne et relève (Luc 5.17-26), il fait naître la foi et rend la vie (Jean 11.1-44).

Un homme au parler vrai 
Partout où Jésus passe, il attire les foules mais intrigue les spécialistes religieux de son temps par sa connaissance des Écritures et l'interprétation qu'il en donne (Luc 2.41-47 ; Matt 13.53-58 ; 22.23-33). Jésus va à la rencontre de tous, sans distinction, et s'appuie sur leurs expériences et leurs questions pour enseigner (Luc 12.13-34). Il utilise souvent des paraboles pour parler de Dieu et de son règne (Marc 4.1-12). Il révèle l'intention profonde de la loi de Moïse (Matt 5.17-48). Il se montre inflexible avec ceux qui pensent tout savoir et tout avoir (Matt 23.1-28). A tous, il offre un changement de vie et la possibilité d'entrer dans une relation nouvelle avec Dieu, leur Père (Matt 11.25-30 ; Jean 3.1-17).

Qui est cet homme ? 
Les propos, les actes, la personne même de Jésus posent question. Sa famille le prend pour un fou (Marc 3.20-21), certains sont étonnés par son autorité (Marc 1.21-22) ou choqués par sa radicalité (Marc 11.15-18 ; Jean 6.60-66). D'autres entrent en conflit ouvert avec lui (Matt 21.23-27) ou même le considèrent comme possédé par le diable (Matt 12.22-28). Pierre, au nom des disciples de Jésus, le reconnaît comme le Messie (Matt 16.13-23). Qui est-il vraiment ? 

Le fils de l'homme
La tension monte d'un cran lorsque Jésus arrive à Jérusalem pour la Pâque juive (Matt 20.18). La foule l'acclame comme le Messie, l'envoyé de Dieu (Matt 21.1-11). Excédés, les chefs religieux veulent sa mort (Matt 26.1-4). Pendant le repas de la Pâque, Jésus annonce qu'il sera trahi, renié et abandonné par ses disciples. En partageant le pain avec eux, il révèle la portée de sa mort (Matt 26.20-35). Arrêté, humilié, torturé, Jésus est condamné au supplice romain réservé aux malfaiteurs : cloué sur une croix, il meurt, seul (Matt 27.15-56). Le troisième jour, lorsque des femmes viennent au tombeau, le corps n'est plus là. Des anges annoncent que Jésus est vivant. Jésus apparaît aux femmes, aux disciples, puis à de nombreuses personnes qui deviennent ses témoins (Matt 28.1-20 ; Jean 20.19-29 ; 1 Cor 15.1-8).
Conformément à ce qu'avaient annoncé les prophètes (Luc 24.13-35), Jésus inaugure une humanité nouvelle et réconciliée avec Dieu (Rom 5.18-19 ; Col 1.15-20).