Ruth

Au-delà des obligations

Au delà des obligations

Clique sur l'image pour obtenir le PDF !

Ruth 2V1-17

1 Noémi a un parent dans la famille d’Élimélek, son mari. C’est un riche notable. Il s’appelle Booz.

2 Un jour, Ruth la Moabite dit à Noémi : « Laisse-moi aller dans les champs. Je ramasserai les épis derrière quelqu’un qui sera bon envers moi en me permettant de le faire. » Noémi répond : « Vas-y, ma fille. »

3 Ruth part et elle va dans un champ, pour ramasser les épis derrière ceux qui récoltent. Par chance, le champ où elle va est celui de Booz, de la famille d’Élimélek.

4 Un peu plus tard, Booz arrive de Bethléem. Il salue les ouvriers : « Que le Seigneur soit avec vous ! » Les ouvriers répondent : « Que le Seigneur te bénisse ! »

5 Booz demande au chef des ouvriers : « Qui est cette jeune femme ? »

6 Le chef répond : « C’est une jeune Moabite. Elle est revenue du pays de Moab avec Noémi.

7 Elle m’a dit : “Permets-moi de ramasser les épis que les ouvriers laissent tomber des gerbes.” Elle est venue ce matin et jusqu’à maintenant, elle ne s’est presque pas reposée. »

8 Alors Booz dit à Ruth : « Écoute, ma fille, ne va pas ramasser les épis dans un autre champ. Reste ici et travaille avec mes servantes.

9 Regarde bien les endroits où les hommes récoltent et suis les femmes qui ramassent les épis. J’ai commandé à mes serviteurs de te laisser tranquille. Si tu as soif, va boire de l’eau dans les récipients que mes serviteurs ont remplis. »

10 Ruth s’incline jusqu’à terre devant Booz. Puis elle lui dit : « Tu me regardes avec bonté et tu t’intéresses à moi qui suis une étrangère. Comment est-ce possible ? »

11 Booz répond : « J’ai appris tout ce que tu as fait pour ta belle-mère depuis la mort de ton mari. Tu as laissé ton père, ta mère, ton pays. Et tu es venue vivre au milieu d’un peuple que tu ne connaissais pas avant.

12 Que le Seigneur te récompense pour tout cela ! Tu es venue te mettre sous la protection du Seigneur, Dieu d’Israël. Qu’il te récompense largement ! »

13 Ruth répond à Booz : « Maître, tu es vraiment bon pour moi. Tu m’encourages en me parlant avec bonté. Et pourtant, je ne suis même pas comme l’une de tes servantes. »

14 Au moment du repas, Booz dit à Ruth : « Viens manger avec nous. Prends un morceau de pain et trempe-le dans la sauce. » Ruth s’assoit à côté des ouvriers. Booz lui tend des épis grillés. Elle en mange autant qu’elle veut et il lui en reste.

15 Puis Ruth se lève pour aller de nouveau ramasser des épis. Ensuite, Booz donne cet ordre à ses serviteurs : « Laissez-la ramasser les épis, même entre les gerbes. Ne lui faites pas de reproches.

16 Enlevez même quelques épis des gerbes et laissez-les par terre pour qu’elle les ramasse. Ne lui faites aucun reproche. »

17 Ruth ramasse les épis dans le champ de Booz jusqu’au soir. Puis elle bat les épis qu’elle a ramassés. Elle remplit un grand sac de grains d’orge.

Note ZeBible page 1173

Permis de travail
Malgré les difficultés, Ruth fait face. Elle adopte une attitude confiante et responsable. Elle a exprimé son attachement au Dieu de Noémi, maintenant elle agit ! Pauvre et étrangère, elle utilise le droit de ramasser les épis laissés dans les champs (Lév 19.9-10 |rrvLEV_19.9|x). De son côté, Booz reconnaît dans le comportement de Ruth les signes de l’action du Dieu d’Israël. Il va au-delà de l’obligation de prendre soin des plus vulnérables, en particulier des étrangers. Il manifeste une attention bienveillante envers Ruth.